VENUS AUX OISEAUX

VENUS AUX OISEAUX
(huile sur toile 93x73cms)

En partant du centre et juste après la Fleur Charnelle de Vénus et de gauche à droite, un fier Coq Gaulois des campagnes semble contenir la meute de tout un flot d'admirateurs, Ibis noir de Camargue qui darde son bec concupiscent et raide comme un phallus lubrique, se pensant seul digne représentant sur terre du Dieu Thôt d'Égypte, du savoir et de l'écriture, talonné de près par la Grue Demoiselle qui a fait un long voyage de sa Numidie natale, le Faisan confiant en son charme dolent, le Pélican qui trouve son long bec jaune infiniment plus séduisant que celui recourbé de son cousin Ibis. La jolie Grue royale, Princesse Africaine volette doucement au dessus de la meute confiante en son charme délicat. Au centre la Huppe Fasciée tournant autour du nombril de la Déesse, se croit elle nombril du monde et déploie ses grandes ailes en un vol téméraire et audacieux, elle aussi possède une couronne. L'Ara rouge de Macao à sa droite la talonne de près, il a appris à prononcer son nom...«Venus...Venus...Venus » qu'il répète à l'infini d'une voix nasillarde.
Sous le sein gauche de Vénus, vole, indolent le Quetzal, resplendissant, oiseau sacré des Mayas, réputé plus bel oiseau du monde, emblème national du Guatemala, il a quitté la canopée profonde où il a l'habitude de se protéger des regards, sa belle traîne verte laisse un sillage emplumé de boa de music-hall. Complètement à droite, le Guêpier d'Europe darde un bec acéré prêt à en découdre avec ses rivaux. Au dessus de lui le Fou de Bassan plonge directement vers l'antre vénusien absolument confiant en sa rapidité et son esprit de décision. La Brève à ventre rouge des Philippines s'est posée délicatement sur le genou droit de Vénus, pensant que l'on prendra son collier bleu à reflets blancs pour autant de saphirs. Empêtrée dans le côté droit de la chevelure divine, la petite Mésange Charbonnière défie le Rouge Gorge à sa droite mais lui Rouge Gorge reste confiant en son opportunisme et patience légendaires, il attend posé sur le genou droit de Vénus et pense que tous ces impatients belliqueux tôt ou tard lui laisseront le champ libre. A droite du Rouge Gorge et au dessus de la Brève Rouge, dans un envol majestueux se trouve le Loriquet à Tête Bleue émigré des Îles Vanuatu doté d'une langue spécialement conçue pour aspirer le nectar des fleurs, compte sans faillir sur la sensualité raffinée de la Déesse. L'Ibis de Guyane au vol rapide dans sa robe d'un rouge flamboyant, lui aussi digne représentant de Thôt compte bien évincer son cousin camarguais qui lui n'a qu'une robe anthracite pour unique parure. Le petit Rollier à Longue Queue à droite de l'oil gauche de Vénus, originaire de l'Afrique de l'Est au vol rapide, agite frénétiquement le bleu azur de ses ailes avec l'ardent désir d'emmener ainsi Vénus dans les hauteurs himalayennes du firmament. Au dessus de lui à l'extrême droite, le Caïque à tête Noire à lui aussi quitté la forêt primaire de Guyane attiré par les fruits charnels de la Déesse. En plein centre, le cygne blanc ému par la composition musicale de Tchaïkovski ne rêve qu'à une seule chose, s'envoler haut très haut dans ciel pour y rejoindre sa bien-aimée. En descendant sur la gauche, le hardi Martin-Pêcheur compte bien sur sa vaillance naturelle pour fondre sur Vénus et la piquer aux lèvres. A son extrême gauche la vaillante Cigogne des Clochers d'Alsace n'a qu'une hâte, rejoindre le nid où elle abritera sa future progéniture. Installé confortablement sur la main gauche de Vénus, le Geai Bleu réputé pilleur de nids, rit sous cape, il se réserve la possibilité de sa réputation de sonneur d'alerte pour faire fuir toutes les autres espèces affolées par la présence d'un éventuel prédateur. Pourtant petit Colibri face à lui ne l'entend pas de cette oreille et cherche en vain à le faire partir en battant vivement des ailes. A sa gauche, confortablement installé sur l'épaule droite de Vénus, un Ara Noble dans toute l'élégance de sa robe de verdure espère sa robe de gloire. Juste au dessous le Macareux Moine, pêcheur invétéré de la Bretagne côtière trouve que seul son bec arc-en-ciel est digne d'embrasser Vénus. Posée sur le genou droit de Vénus, la petite Perruche Calopsitte d'Australie dresse sa crête blanche effrayée de n'avoir pas sa place dans le cour de Vénus tandis que voletant allègrement sur son sein droit, sûr de lui le Rollier d'Europe entame une parade nuptiale par des cris rauques et stridents. Sur le tibia droit de vénus, le rare Oiseau de Paradis de Papouasie vole droit dans le sillage de Vénus dans toute l'élégance de sa longue traîne, son espèce est gravement menacée par les chasseurs et les collections, il demande seulement aide et protection.
Sur la cuisse droite de Vénus, l'Ara Jaune et Bleu de Guyane, enjoué, expressif et beau parleur nargue face à lui la prétentieuse Huppe Fasciée, non mais des fois! Au pied droit de la Déesse un Paon Bleu voyageur étale sa magnifique roue comme une palette fleurie mais n'impressionne nullement à sa droite le Faisan Doré, fier et empesé dans sa tunique pourpre et or de marquis. A gauche du Paon Bleu, l'oiseau Diamant Gold d'Australie, réputé plus beau du monde est sans inquiétude. A gauche du Diamant Gold, le Pigeon Goura de Victoria déploie sa couronne bleu-saphir comme un feu d'artifice sans précédent pense-t-il! Juste au dessus de lui dans un envol majestueux et couvert d'un plumage bleu cobalt, le magnifique Ara Hyacinthe n'a aucun doute quant son charme naturel. Au dessus de lui le Canard Col Vert fonce droit devant lui, il confond le nombril de Vénus avec un poisson rouge, ce qui amuse beaucoup la Mouette Rieuse qui plane au dessous de lui. Au sol le Flamand Rose trouve le rose de sa robe encore plus rose que la vulve divine.
Le Toucan de Guyane exhibe sans vergogne son énorme pic aux couleurs vives, il espère impressionner ainsi ses adversaires et nonobstant sa fragilité pense qu'on le croira de silex, sous cette ombrelle improvisée deux mignonnes Perruches Inséparables sont juste là pour jouir du folklore ambiant