La Déesse TANIT D'IBIZA

Tanit
(huile sur bois 78x66 cms)

En 654 avant Jésus Christ, les Carthaginois venus par la mer construisirent un port dans Ibissoim, l'actuelle Ibiza.
Leur religion comprenait lecule de la déesse Tanit, avatar de la déesse Oum de Carthage inspirée par la Déesse Isis d'Egypte.
Tout comme le Dieu Janus des romains, Tanit avait une double face. Elle représentait l'amour et la fertilité, ses symboles sont une proue marine et une grenade.
Elle représente Eros dans la face lumineuse de l'amour, sa lance d'or pique et protège les amoureux romantiques au cour pur, elle est le farniente et la douceur d'Ibiza.
Au centre de sa lance, on distingue la marguerite à 13 pétales que l'on effeuille au rythme de « je t'aime.un peu etc.. jusqu'à beaucoup, au bout de la treizième. »
Le chien Podenco, spécifique à l'ile, garde le cour rouge des protégés de la Déesse.
Ibiza fut ralliée à la cour espagnole des rois d'Aragon, un drapeau aux couleurs de l'Espagne est gardé par un flamand rose, Tanit est coiffée de la couronne des rois d'Aragon.

Dans sa face lunaire, Tanit représente Thanatos, l'amour crucifié, sa lance d'acier brise un as de Pique et désunit les couples dépravés par l'argent, l'alcool, la drogue, la luxure et autres plaisirs maudits. Au centre de sa lance, parmi les ruines phéniciennes et le bateau se dresse le Serpent Corail, serpent de mer le plus dangereux du monde. Dans la tige de l'as de Pique, apparaît l'image du diable ou croix de David inversée. Le lézard Podaris, autre autochtone de l'ile veille à l'exécution de la sentence.
La buse Urubu garde jalousement le blason phénicien de la face sombre de Tanit.

Les symboles cruciformes entre les bras de Tanit qui ont servi à propager son culte ont été retrouvés parmi les ruines phéniciennes de l'ile.